SI VOUS VOULEZ SAVOIR SI L’ORTIE PRÉSENTE DES BIENFAITS POUR LA SANTÉ, VOUS ÊTES AU BON ENDROIT.

Points Clés

  1. L’ortie traite de nombreuses pathologies.
  2. Allérgies, calcul rénal, dermatoses, anémie, ostéoporose, asthme, rhume des foins, calvitie, infections, etc…
  3. Grand avantage : disponible sous différentes types de préparations.

Argh, moi je me suis déjà fait avoir quand j’étais petit.

Tu touches.

Après, ça pique

Nous connaissons tous l’ortie comme une plante indésirable.

Réputée pour causer de l’urticaire à qui se frotte à elle, cette plante n’est pourtant pas entièrement bonne à jeter.

Non, l’ortie n’est pas qu’une mauvaise herbe, elle renferme bien des qualités.

Quelles sont les vertus santé insoupçonnées de cette plante urticante ?

L’ortie : c’est quoi ?

ortie-bienfaits-dangers

Les orties sont des plantes herbacées appartenant à la famille des Urticacées.

On les reconnaît facilement à leurs feuilles velues.

Les Urticaceae représentent plus de 30 espèces différentes, mais celle qui nous intéresse plus précisément estla grande ortie appelée aussi Urtica dioica.

On la rencontrebien évidemment en France aux côtés de quatre autres espèces. Par ailleurs, elles sont plus d’une dizaine d’espèces à être présentes en Europe.

La grande ortie ou l’ortie dioïque est la variété la plus commune d’Urtica.

On la retrouve aujourd’hui partout dans le monde, ce qui n’était pas le cas avant, car elle n’était présente qu’en Asie et en Europe.

Cette plante vivace se démarque des autres espèces par sa taille qui fait entre 50centimètres à 1 mètre.

Impossible de la rater si vous en avez dans votre jardin, l’ortie piquante — une autre de sesnombreuses appellations — surplombera les autres plantes que vous aurez.

Histoire de l’ortie

L’utilisation de l’ortie par l’homme remonte au Paléolithique où il ne vivait que de la chasse et de la cueillette.

 Elle était consommée au même titre que de nombreuses plantes sauvages.

La première étude scientifique concernant les orties date de l’Antiquité, grâce aux recherches de Pedanius Dioscoride, un médecin botaniste grec.

Il avait consacré dans un recueil de 6 livres intitulé De Materia Medica (ou Traité de matière médicale) tout un chapitre sur les nombreux bienfaits des orties.

 Le livre a été traduit du latin en français en 1553 par Balthazar Arnoullet, un libraireéditeur lyonnais de l’époque. Un siècle plus tard, Galien confirme ces résultats des travaux.

L’ortie n’a pas cessé de nous accompagner tout au long de l’Histoire, notamment durant les périodes difficiles où l’on profitait réellement de ses bienfaits.

Durant les deux grandes guerres mondiales, par exemple, on la consommait pour faire face à la famine et les pénuries alimentaires.

Le XVIe siècle marque l’entrée des orties en tant que matière première dans l’industrie. Sesapplications se diversifient rapidement allant de la création d’habits à lafabrication de papier.

Trois siècles plus tard, on les exploite à grande échelle à des fins agricoles et industriellespresque partout en Europe (Suède, Danemark, Irlande, etc.).

Sachez que les orties ont une préférence pour les endroits où vous jetterez vos déchets, où l’azote et l’humidité sont très présents dans le sol.

Ortie : bienfaits

ortie-dangers

Depuis 1980, de plus en plus d’études scientifiques sont menées pour mettre en lumière les nombreux bienfaits des orties.

Il s’avère que les différentes vertus constatées touchent près d’une dizaine de pathologies distinctes.

  • Apaisement des allergies

Si normalement lesorties causent des éruptions cutanées assimilables à des allergies à son contact, elles peuvent dans certains cas traiter des allergies et les rendre moins pénibles.

La plante réduirait ainsi significativement les symptômes d’allergies.

Une étude menée sur des personnes atteintes du rhume des foins affirme l’efficacité defeuilles d’orties lyophilisées pour apaiser l’allergie.

Une autre indique que des extraits d’ortie agissent contre les enzymes responsables de rhiniteallergique.

48 % des sujets ont attesté qu’ils se sentaient mieux grâceaux orties que grâce aux médicaments anti allergies.

  • Contre l’artrite, l’arthrose et le rhumatisme

Vous avez sûrement déjà entendu parler des bienfaits des orties sur les douleurs musculaires et articulaires (… ou pas ?).

Il s’agit d’un remède de grand-mère qui remonte à plusieurs siècles et que l’on continue à utiliser encore aujourd’hui.

Avant, on frottait directement les feuilles d’orties fraîches sur la partie du corps sujette au rhumatisme ou à l’arthrite pour qu’elles fassent effet.

L’explication scientifique ne viendra qu’en 1993 grâce à des chercheurs britanniques qui ont prouvé que l’ortie soulage les douleurs musculaires en s’appuyant sur ce procédé traditionnel.

Nous savons aussi qu’il faut les coupler avec des AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens pour améliorer leur efficacité.

Une étude intéressante suggère que la plante tire cette vertu de l’acide formique qu’elle renfermedans ses poils.

  • Renforcement des os
renforcer-os-naturellement

Grâce à sa forte concentration en nutriment, l’ortie fait partie de ces plantes-aliments quifournit à l’organisme tout qu’il lui faut pour renforcer les os.

En effet, elle renferme une grande variété de nutriments : magnésium, calcium, fer,vitamine D et vitamine K.

Ces vitamines contribuent à fixer le calcium dans le corps et à l’utiliser pour améliorer la densité osseuse.

Quant au magnésium, il est en grande partie accumulé au niveau des os pour les rendre plus solides.

L’ortie aide donc à la prévention de l’ostéoporose qui est une maladie causée par la faibleteneur en magnésium.

  • L’ortie soulage les irritations cutanées

Beaucoup d’entre nous connaissent l’ortie comme un traitement efficace contre les différentes formes d’irritation de la peau.

Rougeurs ou démangeaisons, ses propriétés antihistaminiques et anti-inflammatoires apaisent directement les inflammations cutanées.

Mieux encore,l’ortie aide à la guérison, voire même à la cicatrisation. Diverses études lui reconnaissentpar ailleurs des propriétés antimicrobiennes et antidouleur.

  • L’ortie pour la prévention des problèmes rénaux et prostatiques

Ce n’est pas un secret, l’ortie est un excellent diurétique.

Elle s’utilise depuis longtemps pour soigner les problèmes de voies urinaires et par extension prévient toute formation de calculs rénaux.

La plante aide à une miction saine, ce qui réduit considérablement les risques que les reins stockent de l’oxalate de calcium, la forme la plus répandue de calcul rénal.

Dans les années 80, plusieurs séries d’études cliniques ont visé à mettre en avant l’efficacité des orties à soigner l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Les résultats ont confirmé quela prise régulière d’extrait de racine d’ortie à dose modérée (pas plus de 600 mgpar jour) soulageait les sujets de problèmes urinaires relatifs à l’affection.

Si vous ressentez le besoin fréquent d’uriner et que vous avez du mal à vider votre vessie, les extraits d’ortie restent un très bon traitement.

  • L’ortie booste les défenses immunitaires

Plusieursrecherches ont déterminé que l’ortie était riche en immunostimulants. Elle contient entre autres des flavonoïdes et de la vitamine A et C.

C’est grâce à ces antioxydants que nos cellules immunitaires se prémunissent contre toutesagressions.

Dans quelques recherches cliniques, l’extrait d’ortie a été utilisé pour stimuler l’activité immunitaire du corps humain.

 Les résultats montrent que laplante encourage l’activité des lymphocytes T qui font partie du fer de notresystème immunitaire pour combattre les infections et diverses maladies.

  • L’ortie pour une meilleure digestion

Si vous souhaitez une bonne santé digestive, la tisane d’ortie fait de véritables miracles.

De nos jours, il suffit d’une légère inflammation pour troubler la digestion.

C’est là qu’entre en jeu l’ortie qui stoppera, ou du moins diminuera, la prolifération des bactéries se trouvant dans votre tractus gastro-intestinal.

Il faut cependant une consommation régulière de tisane d’ortie pour qu’elle soit aussi efficace contrela diarrhée, les problèmes de constipation et gastriques.

Il faut noter quenotre corps a besoin que l’on instaure un équilibre bactérien et microbien parfait pourgarantir une bonne digestion.

 L’ortie aide à atteindre cet état et à le stabiliser, ce qui in fine maintiendra aussi l’intestin sain. Elle possède deseffets détoxifiants.

  • L’ortie prévient la chute des cheveux

Les orties prennent soin du cuir chevelu.

Chargées d’oligo-éléments et de minéraux diversifiés, elles combattent la chute descheveux.

Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreuses lotions destinées à cet effet, mais vous pouvez également en fabriquer chez vous.

 Il vous suffit donc de porter à ébullition 1 litre d’eau avec 100 g de feuilles fraîches d’ortie. Laissez ensuite reposer la préparation pendant une journée avant de bien la filtrer.

Rajoutez 0,3 litre de vinaigre banc et une cuillère à café d’huile essentielle de votre choix (lavande, ylang-ylang…) et le tour est joué !

Vous ne devez l’appliquer qu’après avoir rincé vos cheveux avec du shampoing tout en massantdélicatement le cuir chevelu.

Les dangers liés à l’utilisation et au contact de l’ortie

Effets secondaires

jardin-ortie

En dehors du fait que son contact peut causer de sérieuses démangeaisons, l’ortie reste une plante inoffensive dans le sens où sa consommation ne cause presque aucun effets econdaire notable.

En effet, si l’on devait lui faire un reproche, ce serait l’augmentation de la quantité d’urine produitelors d’un traitement à base d’ortie, ses propriétés diurétiques étant en cause.

Toutefois, il faut vous souvenir que cela aidera votre organisme à évacuer les toxines. Cet effet indésirable est donc passager et s’estompera dès la détoxification effectuée.  

Certaines études rapportent également que la consommation d’extraits d’ortie entraîne une baisse de la libido. Toutefois, cet effet n’a étérencontré que chez 2 % des patients.

Contre-indications

En règle générale, il n’existe aucune contre-indication dans l’utilisation d’ortie à des fins médicinales.

Cependant, il convient de ne pas en consommer en cas d’œdème, notamment lors d’une thérapie d’irrigation.

Si vous êtes enceinte ou allaitante, évitez de consommer de l’ortie sous n’importe quelle forme. Ne la laissez pas non plus à la portée des enfants moins de 12 ans. 

Mode de consommation des orties

La posologie des orties varie selon le mode d’administration, la pathologie à traiter et le type de préparation.

Elle s’administre par voie interne ou par voie externe.

Les types depréparation administrables par voie interne sont : les extraits normalisés combinés (300 mg/j), les racines séchées qui sont à réaliser en décoction(trois doses de 150 ml par jour), les feuilles séchées en tisane (trois doses de 150 ml par jour au maximum), les extraits fluides (trois doses de6 ml par jour), les jus d’ortie…

Les préparations d’ortie que l’on administre par voie cutanée soignent essentiellement les douleurs arthritiques et le rhumatisme.

Parmi elles, vous trouverez l’esprit d’ortie qui est un remède obtenu après distillation des parties aériennes d’ortie et les feuilles fraîches.

 Pour l’un comme l’autre, il suffit de les appliquer directement sur la partie à soulager pendant une trentaine de secondes.

Les traitements à base d’ortie peuvent durer plusieurs mois.

 N’hésitez pas à demander un avis médical avant d’en consommer sur le long terme.

Ce qu’il faut retenir sur les orties

Les orties font partie de ces remèdes naturels à avoir à portée de main au quotidien, au mêmetitre que le ginseng, le thym et bien d’autres encore.

 Ses bienfaits sur notre santé ne sont plus à prouver.

 Elle a l’avantage de traiter de nombreusespathologies (goutte, calcul rénal, dermatoses, anémie, ostéoporose, asthme, rhume des foins, calvitie, infections, etc.), tout en étant disponible sousdifférents types de préparations.

Ses principes actifs (sels minéraux, vitamine A et C, scopolétol, tanins…) sont entièrementbénéfiques à notre organisme.

Étant une plante vivace, l’ortie peut pousser n’importe où.

Vous pourrez en cultiver facilement chez vous si vous possédez un petit jardin.

 Elle n’a besoin que de très peu d’attention.

Elle s’utilise de la racine jusqu’aux feuilles.

En dehors du fait qu’il faudra prendre certaines précautions pour la cueillir, l’ortie reste uneplante médicinale avec très peu d’effets secondaires, voire aucun si voussuivez les contre-indications à la lettre.

En portant des gants, vous éviterez de vous exposer aux poils urticants.

À défaut de gants, il faudra prendre l’ortie près de la racine et remonter délicatement vers lehaut avant de la couper.

Si jamais vous vous piquez, quelques gouttes de vinaigres annuleront les effets urticants.