SI VOUS VOULEZ CONNAITRE LES DIFFÉRENTS EFFETS INDÉSIRABLES DES PROBIOTIQUES, ALORS CET ARTICLE VA VOUS INTERESSER.

Points Clés

  1. La prise de probiotiques peut entraîner une ribambelle de troubles digestifs.
  2. Ralentissez la prise, en fonction de ce que vous ressentez.
  3. Il faut quelques jours à l’appareil digestif pour s’habituer aux probiotiques.

Probiotiques, effets secondaires ?

Je veux partager avec vous les effets indésirables possibles des probiotiques. Les effets secondaires des probiotiques sont souvent temporaires et peuvent être assez difficiles à vivre.

Si vous êtes en période de cure de probiotiques ou que vous songez à en commencer une, vous devez savoir certaines informations.

Vous allez voir point par point comment votre corps peut réagir à l’absorption de bactéries probiotiques.

J’ai constaté que la consommation de bactéries probiotiques sous forme de compléments alimentaires rencontre un très grand succès ces derniers temps.

On peut dire que les effets secondaires des probiotiques, sont le revers de la médaille d’un produit très efficace pour redonner vie à votre deuxième cerveau : votre système digestif.

En effet, la digestion des différentes souches de bactéries qu’ils contient permet de rééquilibrer votre flore intestinale (la flore vaginale également).

Elles renforcent votre système immunitaire aux périodes où vous en avez besoin.

Malgré ces bénéfices, voici 5 effets secondaires, voire indésirables que vous devez connaître dès à présent :

#1 Les gaz intestinaux

Est-ce que les probiotiques donnent des gaz ?

D’après mes recherches et ma propre consommation, lorsque vous consommez vos probiotiques, vous libérez des milliards de bactéries dans vos intestins.

Toutes ces bactéries ont pour mission d’éliminer les « mauvaises bactéries » de votre organisme, afin de rééquilibrer votre flore intestinale.

Je vous préviens qu’il est fort possible que vous ayez des gaz au début de la prise des probiotiques, le temps que votre corps s’habitue à ce changement.

Si c’est votre cas aussi, essayez tout simplement de diminuer la dose ingérée afin de permettre à votre système de sécréter les enzymes nécessaires.

#2 Les ballonnements

Est-ce que les probiotiques font mal au ventre ?

J’ai pu observer qu’un des effets secondaires indésirables à la consommation de probiotiques est l’apparition de ballonnements.

Je pense que ces derniers sont directement liés à la présence de gaz.

En effet, vos gaz entraînent des ballonnements et inversement : les ballonnements vous donnent des gaz.

J’ai constaté qu’il faut toujours donner quelques jours à l’appareil digestif pour bien qu’il « s’habitue » aux probiotiques que vous lui donnez, même sans excès de consommation.

#3 L’irritation intestinale

Bon, j’ai encore une bonne nouvelle.

J’ai remarqué qu’en début de prise de complément alimentaire, une consommation élevée de probiotiques naturels peut également provoquer une légère irritation intestinale chez certains individus.

Mais dans la majorité des cas, les effets secondaires des probiotiques portent plutôt sur votre métabolisme à cause de l’adaptation des microorganismes dans votre flore intestinale.

Les effets secondaires se manifestent surtout en cas d’ingestion excessive, mais généralement ils sont transitoires, et ne sont pas graves.

#4 La diarrhée

Est-ce que les probiotiques donnent la diarrhée ?

Ça peut être normal les premiers jours. L’intestin sur lequel vous intervenez n’étant pas en parfait état.

L’arrivée de bactéries en quantité, même gentiment, peut provoquer des remous, c’est juste une question d’habitude, au bout de 4-5 jours ça devrait aller.

Aussi, les réactions varient pour chaque individu car la flore intestinale est propre à chacun. Nous avons tous des bactéries différentes dans notre système digestif.

Je vous conseille d’attendre quelques jours et de minimiser la posologie tout en restant attentifs aux réactions de votre corps. La période de transition pour rééquilibrer le transit est de plus au moins une semaine.

#5 La constipation

Si vous consommez des probiotiques afin de réduire la présence de diarrhées, il est possible que ceux-ci provoquent l’effet contraire et vous mettent en état de constipation.

Comme pour le problème de ballonnement, commencez par réduire la posologie des prises de probiotiques.

Ensuite, vous pourrez l’augmenter petit à petit pour que votre corps et vos intestins s’adaptent doucement à la présence des nouvelles bactéries.

Comment en finir avec les effets secondaires ?

2 astuces pour éviter les effets secondaires

Je sais que des milliers d’euros sont gâchés chaque jours par des personnes qui consomment des probiotiques, mais les ingèrent au mauvais moment de la journée, ce qui réduit leur efficacité à : quasiment rien.

Ce qui ce passe, c’est que les bactéries probiotiques sont largement détruites par l’acidité de votre estomac fermé, c’est-à-dire au moment où il produit le plus de suc gastrique pour digérer la nourriture.

1 – Je vous conseille donc d’avaler vos probiotiques quand votre estomac est vide, autrement dit, le matin à jeun au moment où vous vous levez.

A ce moment là, le pH de votre estomac est alors proche de la neutralité. Mais plus fou encore, la porte qui ferme l’estomac (pylore), qui empêche les aliments de passer directement dans l’intestin avant qu’elle ne soit digérée, est bien ouverte à ce moment-là.

2 – Prendre vos probiotiques sous forme de gélules leur permettront d’être protégés dans  votre estomac.

Les bactéries probiotiques seront libérées quand le contenu de la gélule acheminera dans l’intestin, où ils pourront exercer leur action active et bénéfique.

J’ai une anecdote pour vous : en Inde, on consomme du lait fermenté appelé le « lassi », qui est très riche en probiotiques. Ce lait fermenté se boit quand à votre avis ?

Il se boit avant le repas, et vous savez maintenant pourquoi.

C’est aussi important que vos probiotiques contiennent des populations bactériennes élevées : 1 milliard de bactéries est le minimum en dessous duquel, l’effet est quasi nul.

Ensuite, 8 milliards de bactéries, c’est mieux et cela vous garantit une très bonne efficacité lorsque votre flore intestinale est très déséquilibrée.

Car le trajet dans votre système digestif est plutôt long, et les bactéries vont subir des dommages (pH gastrique, sécrétion biliaire) qui vont venir détruire les plus faibles d’entre elles avant qu’elles arrivent à destination.

Pourquoi prendre soin de son intestin ?

Probiotiques Effets Secondaires

Si votre intestin est non-propre, c’est le risque d’une déficience immunitaire. Votre flore intestinale sert de barrière de protection contre les invasions microbiennes extérieures.

Vous souffrez donc d’une vulnérabilité. En particulier pour les maladies infectieuses et inflammatoires ciblant les sphères digestives, respiratoires et génitales.

J’ajouterai même qu’un « côlon malade » est aussi un facteur déclencheur de troubles émotionnels . Ce sont les cellules de votre intestin qui produisent 80% de la sérotonine présente dans votre corps (c’est l’hormone de la bonne humeur). Et peu de gens le savent.

Conclusion

Je vous l’avais dit ! Les probiotiques se révèlent donc très utiles.

Pour autant, dans un pourcentage non négligeable de cas, la prise de ces levures peut entraîner une ribambelle de troubles digestifs. Je vois que ces complications interviennent chez les personnes qui semblent en avoir le plus besoin !

Diminuez votre dose initiale et ralentissez la prise, en fonction de ce que vous ressentez, pour éviter ces malaises.

Il faut généralement quelques jours à l’appareil digestif pour bien « s’habituer » aux probiotiques, même sans excès de consommation.

L’abus est toujours néfaste, cela reste une règle universelle !

Les probiotiques apportent des bienfaits prouvés. Mais il ne faut pas en prendre en trop grande quantité afin de ne pas trop perturber votre organisme.

L’équilibre alimentaire, c’est le secret pour rester en bonne santé.