SI VOUS VOULEZ SAVOIR SI BACON ET MUSCULATION SONT COMPATIBLES, ALORS CET ARTICLE VA VOUS INTERESSER.

Points Clés

  1. La consommation de bacon est compatible avec la musculation ! Il nous fait profiter de nombreux nutriments essentiels.
  2. Son apport en protéines peut satisfaire nos pertes énergétiques durant les entrainements intenses.
  3. Mais ce n’est pas une excuse pour en consommer en quantité, car il est riche en cholesterol.

On va parler de sujets sérieux aujourd’hui : bacon et musculation. La diète figure parmi les plus grands dilemmes auxquels nous faisons face au quotidien en tant que sportif. Que faut-il manger et que doit-on enlever de notre habitude alimentaire pour que nos efforts en musculation ne soient pas réduits à néant ? Nous nous posons ces questions chaque matin et parfois, nous avons du mal à prendre les bonnes décisions.

Pourtant, les enjeux sont de taille. Pour obtenir des résultats optimaux et rapides, les aliments doivent être triés sur le volet, des repas aux collations.

Aucun écart de conduite ne doit s’immiscer dans le régime alimentaire, surtout pas si l’on veut que nos développés couchés portent leurs fruits rapidement ou que nos séries de planches abdominales quotidiennes rapportent.

Le petit déjeuner de rêve ?

On dit souvent que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Et ce n’est pas faux… il faut savoir bien démarrer sa journée, surtout avec de bonnes choses dans l’assiette.

Si l’on vous posait la question : quel serait le petit déj’ de rêve ? La plupart d’entre vous inclurait sans doute des œufs sur le plat, un grand verre de lait ou du jus de fruit fraichement pressé et du bacon.

Oui oui, vous avez bien lu, du bacon !

C’est presque devenu un standard de nos jours. Il faut se l’avouer, on adore tous ce bout de viande salé bien croquant, d’une senteur qui vous met vite l’eau à la bouche.

Cette tendance d’outre-Atlantique conquiert de plus en plus nos cœurs et nos papilles, et ce ne sont pas les recettes qui manquent de nos jours pour nous fournir une bonne excuse pour en déguster.

Mais est-ce bon pour nous qui faisons de la musculation ? Les réponses…

D’où vient le bacon ?

bacon prise de masseComme vous l’aurez deviné, le mot « bacon » est un terme anglais qui se traduit littéralement par lard. Il peut aussi signifier lard fumé ou juste salé.

Quoi qu’il en soit, il s’agit de tranche fine de viande que l’on prélève le plus souvent du dos ou de la poitrine du porc. Le lard obtenu du dos est appelé bardière ou panne.

Contrairement à ce que l’on peut penser, nous consommons du bacon depuis bien plus de 3000 ans.

A l’époque de l’Empire romain, on le cuisinait déjà avec des figues. Toutefois, il ne connait un grand succès que plus tard en Angleterre et aux Etats-Unis en intégrant leur cuisine traditionnelle respective.

Les Anglais en consommaient lors de leur fameux breakfast, surtout à la campagne où c’était un produit privilégié. Aux Etats-Unis, le bacon devient même une véritable institution, tellement il prend une place importante dans leur habitude alimentaire.

Saviez-vous qu’un Américain mangerait en moyenne plus de 8 kilos de bacon par an ? Les restaurants américains utiliseraient près de 780000 tonnes de bacon par an pour soutenir la demande.

Des chiffres assez impressionnants si l’on compare aux nôtres qui en sont bien loin. Toutefois, le rang des adeptes du bacon en France grossit progressivement.

Les apports nutritionnels du bacon

oeuf-bacon-breakfastLe bacon est un aliment que l’on considère comme gras. Et selon sa cuisson : fumé, cru ou frit, ses apports nutritifs ne sont pas les mêmes.

100g de bacon frit à la poêle apporte environ 541 Cal. On y retrouve 42 g de lipides, dont essentiellement des acides gras saturés à hauteur de 14 g et 19g acides gras mono-insaturés.

Il contient également 37g de protéines. Concrètement, la densité calorique est extrêmement élevée (5,41), donc à surveiller de très près. En plus, il comprend près de 110 mg de cholestérol.

Le bacon est aussi rempli de très bonnes choses, notamment de la vitamine A, B12, C et D, du calcium, du fer, du magnésium… Par contre, il ne contient aucune fibre alimentaire.

100 g de bacon fumé cuit fournit environ 200,2 Cal. Les lipides représentent 15g, tandis que les protéines 16g. Riche en sodium et potassium, le bacon fumé apporte également du phosphore, du magnésium, du fer et toutes sortes de vitamines (E, B1, B2, B6, B9, B12). Il contient 150 mg de cholestérol.

Un filet de bacon cuit de 100 g correspond fournit 116 Cal. Il contient 23 g de protéines et 68,2g d’eau. Les lipides sont représentés à hauteur de 2,3 g. Le filet de bacon est riche en sodium, malheureusement, il ne contient aucune fibre alimentaire.

Vous l’aurez sans doute remarqué, nous n’avons pas parlé de glucide, car le bacon est un aliment pauvre en glucides.

Bacon et musculation : compatibles ou pas ?

muscuBeaucoup d’entre vous diront sûrement qu’il serait idiot de se priver d’une telle saveur. Eh oui, vous n’avez pas tort.

Mais au-delà du goût, il y a également tellement de bonnes choses qu’apportent le bacon. Des excuses qui vous serviront à vous justifier un beau jour…

De bons nutriments et bien plus encore

Sachez que le bacon est considéré comme un aliment hyper calorique, ce qui est une très bonne chose pour nous qui sommes férus de musculation. Nous dépensons beaucoup de calories pendant les séances d’entrainement et forcément, il nous faut compenser cela quelque part.

Le bacon reste un aliment parfait pour récupérer des forces rapidement, surtout si on a des besoins caloriques élevés. Il permet par ailleurs d’équilibrer notre balance énergétique.

Il existe de nos jours des régimes minceurs qui acceptent le bacon au menu, à l’instar du régime Montignac. Ce type de diète s’appuie sur l’hypothèse que les glucides font grossir.

Avec un faible apport en glucide, le bacon devient d’office un aliment parfait pour ce régime. Il écarte tout risque d’hyperglycémie et tout risque de prendre du poids. Son très bon indice de satiété vous permettra d’en déguster souvent avec après une diète.

Le bacon embarque toutes sortes de nutriments, idéals pour entretenir notre organisme. Il contient une quantité assez importante de vitamines de toutes sortes. A cela s’ajoutent du zinc ou encore du sélénium qui sont des substances que notre corps ne secrète pas naturellement et qui pourtant sont essentielles.

Bienfaits du bacon

  • 0% de gras trans !

Si vous devez manger gras, évitez le gras trans. Il s’agit de la pire forme de gras que l’on peut retrouver sur le marché. Elle sert à préserver les aliments, tels que le poulet, la dinde et bien d’autres types de viandes. Le bacon ne contient aucun gras trans. Il est préservé par deux types de procédés qui exclut complètement un additif chimique permettant la conservation : le fumage ou la salaison.

  • Le bacon est bon pour le moral d’un sportif et pour le mental

Des études affirment que manger du bacon apaise. Il peut diminuer votre niveau de stress au quotidien. Comment ? Des recherches en laboratoires ont révélé l’existence d’umami dans le bacon.

Cette substance addictive influerait sur notre cerveau et nous fait sentir plus heureux.

Rassurez-vous, il n’y a aucun impact neurologique négatif à craindre. Au pire, manger du bacon au petit déjeuner vous gonflera à bloc et vous donnera un mental parfait pour faire face à plusieurs séries de développés couchés ou de levées d’haltères.

  • Le bacon, très bon pour le cœur

On serait tenté de penser que le bacon serait complètement mauvais pour le cœur, mais c’est faux !

Il contient des Omega 3 qui sont des acides gras indispensables pour le bon fonctionnement de notre cœur. Pour rappel, l’oméga 3 est ce qui rend les poissons si intéressants d’un point de vue nutritif.

Par ailleurs, on rencontre aussi de la choline (vitamine B) dans le bacon. Ce nutriment se démarque par sa capacité à guérir certaines anomalies cardiaques.

Autant vous dire que si, en plus de la musculation, vous faites aussi du cardio, alors, c’est tout bon pour vous.

Les mauvais côtés du bacon

bacon-musculation-bonMalgré tous les bienfaits du bacon, la prudence est de mise quant à sa consommation.

De plus, le bacon est loin d’être rassasiant, on a donc facilement envie d’en manger en quantité. Les nombreux nutriments contenus dans le bacon ne font pas de lui un aliment complet.

D’autres lui font cruellement défaut. Il ne contient quasiment aucunes fibres ni des sels minéraux. Ne manger que du bacon affaiblirait assurément le corps.

Nous savons aussi que le bacon est fortement salé, qu’il soit cru ou fumé. Sa forte teneur en sodium peut favoriser une augmentation du taux de cholestérol dans le sang et in fine causer des problèmes cardiaques.

Les différents types de bacon : du bon et du moins bons ?

La démocratisation du bacon dans de nombreux pays lui a permis de se diversifier. Aujourd’hui, il existe de nombreuses variétés de bacon, même si l’original reste aux yeux de tous, le bacon américain.

Ce dernier est prélevé de la poitrine, il est appelé « pork belly ». Il est fumé et salé. Au Canada, le bacon provient du dos de porc. On le reconnait facilement, car il est moins gras que le bacon américain.

On peut le retrouver sous forme de filet sur le marché. D’autres pays possèdent leur propre bacon.

Les Irlandais préfèrent un bacon anglais non dégraissé. En Italie, on appelle le bacon « pancetta ». Au lieu d’être fumé, la poitrine de porc est roulée puis salée.

Plus insolite encore, il existe désormais du bacon pour les végans. La plupart sont préparés à base de tofu, d’autres utilisent des feuilles de riz.

Si vous devez choisir parmi les nombreux choix de bacon, optez pour le bacon canadien. Moins gras que le bacon américain, il ressemble assez à du jambon. En deuxième choix, tournez-vous vers la pancetta qui aura de faux-airs de saucisson une fois tranchée.

Comment cuisiner du bacon comme un pro ?

bacon-bon-santeIntégrer le bacon dans l’alimentation d’une personne faisant de la musculation n’exige que très peu de savoir-faire culinaires. D’ailleurs, le bacon se déguste généralement cru.

Beaucoup d’entre nous préfèrent en manger au petit-déjeuner et c’est très bien. Vous aurez du temps pour en préparer convenablement avant de sortir de la maison. Si vous décidez de ne pas manger du bacon cru, alors vous pouvez le griller ou le faire frire.

Passé à la poêle, le bacon délivre toute son arôme et ses saveurs. Pour ce faire, vous devrez utiliser une poêle profonde. Cela évitera que les éclats de gras se dispersent. Premier principe à ne pas oublier : la cuisson se fait en moins de dix minutes. Il conserve ainsi tous ses nutriments. Cette dizaine de minutes suffiront à faire fondre le gras.

Et puisque nous sommes soucieux de notre consommation de graisse, il faut toujours laisser reposer le bacon sur du papier absorbant. Cela rend le bacon plus croustillant et moins chargé en graisse.

Le bacon ne s’auto suffit pas comme plat. Vous devez l’accompagner par d’autres aliments riches en protéines.

Rien ne sert de chercher midi à 14 heures. Revisitez les classiques : bacon et œufs sur le plat, bacon et pancake, bacon et omelette… Parfois la simplicité est salvatrice.

Notre avis sur le bacon

C’est inéluctable, le bacon fait partie des aliments les plus goutteux que l’on peut déguster au petit déjeuner.

Sa consommation est compatible avec la musculation. Le bacon nous fait profiter de nombreux nutriments essentiels à notre organisme.

Son apport protéinique peut satisfaire nos pertes énergétiques durant les entrainements intenses. Cependant, ce n’est pas une excuse pour en consommer en quantité.