SI VOUS VOULEZ SAVOIR À QUOI SERVENT LES PROBIOTIQUES, ALORS VOUS ÊTES AU BON ENDROIT.

Points Clés

  1. Les probiotiques contribuent à une meilleure digestion.
  2. Ils aident l’équilibre de la flore intestinale ET renforcent le système immunitaire.
  3. Ils aident aussi à éliminer plus vite et donc à perdre du poids.

Probiotique, voilà un mot que sûrement beaucoup d’entre vous ne connaissent pas et pourtant, vous serez étonné de savoir à quel point il est présent dans votre quotidien. Aujourd’hui je vais vous expliquer a quoi servent les probiotiques. Moi-même, je n’ai connu le terme et ce qui cache derrière que récemment.

A chaque fois que vous mangiez un yaourt ou que vous dégustiez une délicieuse choucroute, vous consommez des probiotiques.

Pourquoi ils sont presque passés inaperçus dans notre quotidien ? Que sont-ils ? Qu’apportent-ils comme bienfaits et effets secondaires pour notre organisme ? A-t-on besoin d’eux ? Je vous dis tout leur concernant !

Probiotique : la définition

Le terme « probiotique » voit le jour en 1953 grâce à un bactériologue allemand du nom de Werner Kollath. Il vient de la contraction des mots : « pro » et « bio », traduite littéralement « en faveur de la vie », par opposition à antibiotique. Le mot probiotique définit donc des éléments qui apportent des bienfaits à l’homme.

Bien évidemment, il existe de nombreuses définitions. La définition officielle est fournie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Elle parle de micro-organismes vivants bénéfiques pour le corps humain lorsqu’ils sont ingérés à la bonne quantité.

Depuis sa découverte et jusqu’à aujourd’hui, cette définition a bien évolué, mais je vous dirai de ne retenir que ces deux explications :

  • Un probiotique peut être un micro-organisme vivant déjà présent dans le corps humain. Il s’agit de « bonnes bactéries » que l’on retrouve principalement dans la flore buccale, mais aussi dans l’intestin dans la flore vaginale.
  • Un probiotique peut aussi être un micro-organisme vivant que l’on administre chez l’homme et qui, en bonne quantité, apporte des bienfaits à l’organisme. On les retrouve surtout dans les compléments alimentaires. Leurs rôles consistent à soutenir la tâche des « bonnes bactéries » naturellement présentes dans l’organisme pour un meilleur équilibre interne.

Les conditions pour être un probiotique

A Quoi Servent Les ProbiotiquesVous vous demandez sûrement : est-ce tous les micro-organismes sont des probiotiques ? La réponse est non.

Pour en être un, il doit tout d’abord justifier de ses vertus. En d’autres termes, tant que les bienfaits d’un micro-organisme chez l’homme ne sont pas avérés, il restera juste un micro-organisme comme un autre.

Mais ce n’est pas tout ! D’autres conditions viennent s’ajouter à la liste :

  1. Le micro-organisme doit être vivant ou du moins être lyophilisé. En règle générale, pour survivre, il lui faut un milieu avec un taux d’humidité résiduelle de 4 %.
  2. Le micro-organisme doit être choisi avec soin pour obtenir un résultat précis, car chaque souche provoque des effets.
  3. Le micro-organisme doit être résistant au suc gastrique, à la bile et au suc pancréatique pour pouvoir être acheminé jusqu’à l’intestin. Son efficacité en tant que probiotique dépend en grande partie de sa quantité une fois en contact avec la flore intestinale.
  4. Le micro-organisme ne doit pas être nocif pour la santé.

Les principaux micro-organismes probiotiques

jus-antioxidantLa science a déjà permis de découvrir de nombreux probiotiques, dont les bactéries lactiques qui sont sans doute les plus connus et le plus utilisés d’entre eux.

Par ailleurs, les recherches menées dans le domaine tournent essentiellement autour de trois genres de probiotiques : le genre Lactobacillus, le genre Bifidobacterium et le genre Saccharorymyces.

Les probiotiques réunissent toutes les souches bactériennes permettant de réguler le fonctionnement de notre organisme. Il apporte plus précisément un équilibre au sein de la flore intestinale et aussi dans la flore vaginale.

Les bactéries lactiques sont sans doute les probiotiques que l’on rencontre le plus souvent. Ce sont des bactéries issues de la fermentation lactique : des lactobacilles, des bifidobactéries, etc.

On y constate aussi des streptocoques et des entérocoques. Au quotidien, nous consommons ces probiotiques dans des produits laitiers tels que les yaourts, les fromages.

Ils sont aussi présents dans certaines céréales (le riz fermenté, le pain au levain) et quelques poissons. On rencontre aussi beaucoup de probiotiques dans les produits végétaux : les olives ou encore le vin.

Par ailleurs, les saccharomyces sont des probiotiques que l’on peut trouver dans la levure de bière.

Il s’agit de champignon obtenu après les différentes étapes de la digestion de sucre. Ils se démarquent par un apport généreux en vitamine B et en protéines.

A quoi servent les probiotiques ?

probiotiques utilitéLes probiotiques nous apportent de nombreux bienfaits. Leurs actions se concentrent essentiellement sur la flore intestinale où ils viennent se loger.

Nos intestins s’enrichissent ainsi de nouveaux micro-organismes en complément des bonnes bactéries déjà présentes.

Ils vont pouvoir coordonner et harmoniser les trois fonctions principales de la flore intestinale : la fonction métabolique, la fonction protectrice et la fonction régulatrice.

Concrètement et en premier lieu, ils vont permettre une bonne digestion et un meilleur transit intestinal, mais ce n’est pas tout !

Les probiotiques contre la constipation

Les fibres ne sont pas les seuls éléments qui permettent de faciliter le transit. Détrompez-vous.

Plusieurs études ont révélé que certaines souches bactériennes diminuent de manière significative les délais de transit dans notre tube digestif et éliminent ainsi les risques de constipation.

Les lactobacillus lactis par exemple apportent une meilleure digestion, tandis que le transit se porte mieux avec des bifidobacterium longum ou encore des bifidobacterium bifidum.

Les probiotiques pour un meilleur équilibre intestinal

Les probiotiques apaisent et limitent les symptômes du côlon irritable. Ils apportent ainsi un équilibre intestinal optimal en diminuant les sensations de ballonnement et de flatulence.

Les bactéries pouvant le plus réguler le déséquilibre de la flore intestinale sont les lactobacillus rhamnosus, le lactobacillus acidophilus et le lactobacillus casei.

Les probiotiques renforcent les défenses immunitaires

On le sait tous, plus on vieillit plus notre système immunitaire devient plus faible. Nous tombons plus facilement malades, car notre corps développe une sensibilité contre les virus et les infections.

Sachez alors que pour une personne âgée de 60 ans et plus, la consommation d’une boisson probiotique quotidiennement réduirait le délai des infections hivernales (rhume, toux, sinusite, angine, etc.) de moitié.

Les probiotiques et la régulation du poids

Il a été établi par de nombreuses études que certaines probiotiques, notamment le lactobacillus gasseri, apportent une action minceur pour le corps. Cet effet n’est garanti que par une stabilité de la flore intestinale.

Les probiotiques contre le stress

Le stress est à l’origine de nombreux maux chez l’homme. La plupart des probiotiques, dont les bifidobacterium bifidum ou encore lactobacillus lactis permettent de mieux le gérer.

Ils limitent également les différents symptômes provoqués par le stress comme quelques affections cutanées (eczéma, dermatite atopique).

Les probiotiques pour la flore vaginale

Il existe des souches bactériennes qui permettent de réguler le microbiote vaginal. Bien évidemment, il est important de bien connaître sa pathologie avant de choisir le ou les probiotiques à utiliser.

À titre d’exemple, les lactobacillus rhamnosus traitent spécifiquement les mycoses vaginales, tandis que les lactobacillus gasseri combattent mieux l’herpès. Si vous avez atteint la ménopause et que vous êtes sujettes à une sécheresse intime avérée, alors tournez-vous plutôt vers les lactobacillus crispatus.

Les probiotiques contre la diarrhée

On sait aujourd’hui que les probiotiques soulagent deux types de diarrhée : la diarrhée infectieuse ou la diarrhée du voyageur. Le premier type de diarrhée survient le plus souvent à cause d’une gastroentérite.

Grâce à des probiotiques issus d’acides lactiques, les symptômes durent moins longtemps. Accompagnés d’une bonne réhydratation, les probiotiques évitent à des bactéries pathogènes de se fixer à la paroi intestinale.

Dans le cas d’une diarrhée du voyageur, les probiotiques ont une fonction préventive. Plus d’une douzaine d’études soutiennent qu’une consommation régulière de yaourts, notamment de probiotiques issus de la fermentation lactique, et de la levure de bière écartent de beaucoup les risques d’une turista.

Où trouve-t-on des probiotiques au quotidien ?

Kefir-probiotiqueLes probiotiques sont surtout présents dans notre alimentation, une des raisons pour laquelle ils passent parfois incognito.

Nous nous limitons surtout à la lecture de l’apport calorifique de nos aliments et nous intéressons moins à leur contenu.

Les boissons fermentées contiennent beaucoup de probiotiques. Le kombucha figure parmi les plus riches en probiotiques. C’est une boisson d’origine asiatique à base de thé noir et de thé vert.

Elle s’obtient grâce à la fermentation de bactéries et de levure dans environnement sucré. Le kombucha traite de nombreux maux : troubles digestifs, troubles du sommeil (insomnie), problème de fatigue…

Les produits laitiers fermentés recèlent un grand nombre de probiotiques. Les yaourts, par exemple, disposent en grande quantité de lactobacillus bulgaricus. On y trouve également des streptococus thermophilus.

Les produits tels que le fromage ne sont pas en reste. Les produits fermentés comme le soja ou la sauce miso offrent une bonne concentration de probiotiques.

On retrouve aussi les probiotiques dans les compléments alimentaires lyophilisés.

Dans la plupart des cas, ils sont disponibles sur le marché sous forme de poudre, ce qui permet à ces micro-organismes d’atteindre la flore intestinale intacte. En effet, ils restent moins longtemps dans l’estomac.

Il existe de nos jours des gélules gastro-résistantes chargées en probiotiques destinés à être libérés une fois dans les intestins.

Soyons clairs, les probiotiques ne proviennent pas seulement de produits fermentés. On les retrouve aussi dans les fruits, les légumineuses, les légumes secs, la chicorée, etc.

La bonne manière de consommer des probiotiques

KombuchaVous devez suivre quelques règles pour bien consommer des probiotiques. Premièrement, et c’est la base de tout, ils ne doivent être pris qu’en dehors des repas. De cette manière, ils pourront s’accrocher facilement à la muqueuse intestinale.

Deuxièmement, si vous prenez des antibiotiques, évitez de consommer des probiotiques durant les 2 heures qui suivent.

Combiner l’utilisation de deux types de probiotiques différents permet d’obtenir de meilleurs résultats. Cependant, il faudra les consommer sous différents types de préparation (en poudre ou en tant gélule).

Il n’existe pas de posologie exacte pour la consommation de probiotiques. Elle se définit en fonction de la souche que vous aurez choisie et selon les effets bénéfiques recherchés.

N’abusez pas des probiotiques pour en conserver l’efficacité. On estime cette quantité suffisante à 9 milliards UFC par jour.

Un traitement à base de probiotique dure au minimum 3 semaines. Il s’étale jusqu’à plusieurs mois pour un adulte.

Les effets secondaires provoqués par la prise de probiotiques

Si sur le papier les probiotiques sont micro-orgasmes bienfaisants pour le corps humain, leur consommation peut parfois être à l’origine de quelques effets indésirables.

Vous devez donc savoir que l’usage de probiotique augmente les gaz intestinaux. Ce n’est pas systématique. Avoir des probiotiques en grande quantité dans l’organisme occasionne parfois une irritation de l’intestin.

Ce problème survient surtout en début de cure de probiotiques. Cas à part, la levure de bière cause parfois des ballonnements. Pour éviter que cela n’arrive, il suffit de débuter la cure avec une petite quantité que vous augmenterez petit à petit.

Conclusion : Des bactéries qui nous aident !

Les bienfaits des probiotiques ne sont plus à démontrer. Sans être essentiels, je pense qu’ils contribuent activement au bon fonctionnement de l’organisme.

Si vous avez l’occasion de faire le plein de ces bactéries bienfaisantes, alors n’hésitez pas. Le meilleur réflexe serait, pour commencer, de faire un état des lieux de votre alimentation.

Demandez-vous si vous consommez déjà régulièrement des probiotiques. Ensuite, identifiez les probiotiques qu’il vous faut ou qui manquent.

Ajustez également votre choix en fonction des pathologies que vous désirez traiter.

La consommation de probiotique ne nécessite pas d’avis médical. Si vous êtes décidé à vous lancer dans une cure, je vous conseille d’écouter votre corps avant tout.

Pour ma part, je pense que rien ne vaut une consommation naturelle de probiotiques. Assurez-vous juste de manger équilibré et sain. Cela suffira à vous apporter ce dont vous aurez besoin.